Samuel Guibert propriètaire du Mas de Daumas Gassac, le "grand cru" du Languedoc

29 mai 2020
Télécharger le podcast

En 1972, les parents de Samuel Guibert ont acheté une ancienne ferme, un mas qui était aux mains de la même famille depuis 9 ou 10 générations. Pas particulièrement un domaine viticole à l’époque, sur les 30 ha de terres, un peu de clairette abandonnée, mais rien qui ne laisse à penser que quelques années plus tard… C’est un ami de la famille géologue qui étudiant le terrain dit à ces nouveaux propriétaires que le terroir de ce mas ressemble à celui de la Côte-d’Or, les parents Guibert décident alors de tenter l’aventure vineuse et plantent du cabernet-sauvignon, cépage jamais vu dans ces terroirs du sud. Idée lumineuse, la première vendange a lieu en 1978 et dés 1980, la presse française, puis anglaise puis holladaise parlent du « Pétrus du Languedoc », ou encore du « Latour du Languedoc » ou du « Grand Cru » du Languedoc et ce succès dure toujours, et durera tant que la qualité sera au rendez-vous.

Ce terroir en 1972 n’avait jamais connu de traitements chimiques, et le choix des parents Guibert va être très clair dés le début, ils ne seront pas les premiers à apporter des traitements chimiques dans cette combe, cette petite vallée au fond de laquelle coule une rivière, le Gassac, or c’est à la source de cette rivière qu’est captée l’eau que boivent les occupants du Mas. Aujourd’hui encore, les 63 parcelles constituant le domaine et qui sont comme des clairières dans la forêt méditerranéenne. Ces parcelles sont traitées avec beaucoup de soin, labours à cheval, moutons paissant dans les rangs, rendements très limités, et surtout grand savoir-faire et grande humilité des vignerons, c’est à ce prix et avec un terroir exceptionnel que naissent les grands vins.

Vous pouvez retrouver ces grands vins chez Blood Wines qui commercialise au Portugal tous les vins du domaine.

Blood Wines

rua Pedro V, n°111 dans le quartier de Principe Real

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article