Maupassant et l’art de la nouvelle

13 décembre 2021
Télécharger le podcast

Aujourdhui, mieux que de vous présenter une œuvre en particulier, nous nous pencherons ensemble sur un auteur et ses caractéristiques, Guy de Maupassant. Nous nous intéresserons à un genre précis : celui de la nouvelle. 

Maupassant est un auteur que lon range souvent du côté des réalistes. Il sinscrit en réalité dans la tradition moraliste en tant que spectateur de la vie. Pour Maupassant, le romancier ne doit ni plaider, ni expliquer. Les faits et les personnages seuls doivent être en mesure de permettre au lecteur de tirer ses propres conclusions. 

Pourtant, si Maupassant se définit comme héritier de la tradition moraliste, il est cependant loin d’être un moralisateur, c'est-à-dire quil remet clairement dans son œuvre en cause la possibilité daffirmer des règles de conduites que chacun devrait suivre. Pourtant il peint tout de même les travers de la société dans ces œuvres. Son objectif est de forcer son lecteur à sortir du confort intellectuel, à dépasser le mécanisme de lillusion pour susciter des réactions et des interrogations par le choc émotionnel du lecteur qui subit leffet « coup de poing » des chutes de ses nouvelles. 

La nouvelle est le genre le plus adapté au projet littéraire de Maupassant. Grâce au critère de brièveté, la nouvelle saccoutume parfaitement à la volonté de Maupassant de provoquer un puissant effet sur le lecteur, uniquement par le pouvoir de la suggestion. Les clôtures narratives nexpliquent rien de l'œuvre, mais elles ouvrent la possibilité dune interprétation. 

Ainsi Maupassant passe toujours par la peinture symbole fort, pour s’éviter demployer des mots à les expliquer. Il passe notamment par des métaphores, des allégories, qui représentent le sort des personnages. Il passe également par une poétique du silence. Cela signifie lart de ne pas nommer : par exemple, mieux de dexpliquer une conversation, Maupassant décrit en quelques mots des moments de silence, qui sont lourds de sous entendus, et qui permettent au lecteur de parfaitement comprendre les enjeux de la situation (les personnages ne parlent pas, parce quils ne se comprennent pas, parce quils cachent une vérité, ou parce que le silence de la nature décrit mieux que des mots, les mouvements délicats de l’âme). 

Les personnages sont psychologiquement peu développés mais dotés de profondeur. La description physique est rapide, tandis que leffort est porté davantage sur lidentité sociale des personnages, ce qui permet au lecteur de conclure un certain nombre de stéréotypes sur leurs caractères et leurs valeurs. La profondeur est donnée donc sur lanalyse des mouvements internes du personnage, par lanalyse du microcosme de leur univers émotionnel, et de l’évolution de ce dernier au gré des évènements. Ces mouvements internes sont dailleurs toujours mis en relief avec la nature. Maupassant sinspire beaucoup notamment des peintures impressionnistes de Renoir, et de Manet pour décrire la nature, et compare donc la subtilité des nuances de couleurs des œuvres des peintres, à la subtilité des sentiments des personnages. 

Les nouvelles de Maupassant sont également réputées pour leurs capacités à renverser les valeurs. Elles sont transgressives et choquent le lecteur par les thèmes quelles évoquent, et surtout par langle avec lequel ces thèmes sont présentés. La prostitution est notamment très présente dans loeuvre de Maupassant. Dans la Maison Tellier il semble que Maupassant combat le « préjugé du déshonneur attaché à la prostitution ». Les prostituées de la maison Tellier sont décrites de façon à ce que le lecteur perçoive la pureté conservée de leur âme.  Le commerce est honnête, et la maison Tellier semble offrir un refuge à ses clients, un lieu de répit, damour et de plaisir. Le lecteur est amené à revoir son point de vue sur les maisons closes quand des arguments tels que la sécurité des prostituées sont énoncés. 

Maupassant tenterait de transformer le regard du lecteur sur les relations amoureuses perverties par largent dune façon ou dune autre (on pense à Henriette, dans la nouvelle Une partie de campagne,  dont le mariage est un commerce, arrangé par son père pour ses intérêts, et qui ne connaîtra donc plus jamais le plaisir). Par effet de contraste, Maupassant permet au lecteur dadmettre la possibilité que La Maison Tellier, (soit la nouvelle qui parle le plus de prostitution, au sein dune maison close) est la nouvelle qui présente les relations les plus honnêtes.

Il faut donc retenir de Maupassant que cest un illusionniste, un auteur qui nous donne le sentiment dobserver des choses réelles de la vie, alors quelles ne sont en réalité que le reflet des propres perceptions de lauteur. Maupassant souhaite par-dessus tout observer le réel, dun prisme nouveau, pour renverser lhypocrisie du monde et lever le voile sur la morale. Il utilise pour cela une écriture picturale, doté dune profondeur dramatique, qui force le lecteur à se poser des questions sur sa perception du monde. Limportance du questionnement est colossale dans l'œuvre de Maupassant, qui sème le doute dans les esprits, et qui heurte violemment le lecteur. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article