L'art de la maturation des viandes avec l'Os à Moelle

18 juin 2020
Télécharger le podcast

L'Os à moelle, les meilleures viandes de Lisbonne nous explique la maturation du boeuf

Eric est le chef de L'Os à moelle, et c'est un spécialiste de la maturation des viandes de boeuf. Ces dernières sont originaires de l'Alentejo, des Açores, d'Espagne, et de France, et sont toutes issues des meilleurs élevages. Ensuite Eric achète des aloyaux complets et les met à maturer dans ses frigos ou caves à maturation plutôt.

Attention, n'essayez pas de faire de même si vous n'êtes pas équipés, vous risquez de voir moisir votre viande, les équipements professionnels dont dispose le restaurant l'Os à Moelle sont vraiment prévus pour cela, ils sont équipés de lampes UV anti-germes et bactéricides et l'hygrométrie est réglable avec précision, c'est ce qui explique que les amateurs traversent la ville pour goûter un angus de 12 semaines par exemple, la viande reste très tendre même si elle a tendance à sécher, et développe des arômes de noisettes et aussi des odeurs de beurre ou de crème fraîche qui rappellent l'odeur du lait frais dans les fruitières de montagne !

Que dire d'autre concernant ce très bel établissement de Lisbonne, si ce n'est qu'on y travaille en famille et à l'ancienne, c'est-à-dire que tout y est fait maison, que ce soient les sauces, les desserts, le sublime pâté de campagne, les burgers qui réconcilient plat internationnal et terroir, un exploit ! Une carte des vins variée avec une grande présence de vins portugais, des cocktails maison à prendre à l'apéritif ou pour ceux qui souhaitent juste boire un verre, il y a même un plat vegan, ce qui dans un restaurant spécialisé dans les viandes révèle une grande ouverture d'esprit !

Ouvert du mardi au samedi midis et soirs, l'Os à Moelle vous attend au Pateo de Bagatela au n°51 de la rua de Artilharia 1, vous serez accuellis par Patricia qui fera tout ce qu'il faut pour que vous passiez un excellent moment !

Réservations au 934 548 253

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article