Nouvelles mesures covid 19 au Portugal

08 janvier 2021
Télécharger le podcast

Laurent Goater, conseiller consulaire nous présente les nouvelles mesures qui s’appliqueront en France à compter du samedi 9 janvier au Portugal.

Les chiffres sont mauvais cette semaine au Portugal, que ce soit le nombre de nouveaux cas, le nombre de décès ou encore le taux d’occupation des lits dans les hôpitaux pour cause de Covid 19, on assiste à une flambée qui inquiète les autorités sanitaires, avec un nombre de cas de plus ou moins 10 000 par jour (cela correspondrait en France à 68 000 cas par jour en tenant compte des différences de population, cela donne une idée de l’accroissement assez vertigineux de ce nombre).

Ainsi nous assistons à un retour en arrière, si pendant la semaine les conditions restent sensiblement les mêmes avec une fermeture des restaurants pour 23h, des mesures de distanciation, le port du masque et toutes les autres précautions, on voit le retour du couvre-feu les week-ends avec une obligation de rester chez soi à partir de 13h les samedi et dimanche et ce jusqu’à 5h du matin le lendemain assorti d’une interdiction de circuler entre les conselhos pour des besoins autres que professionnels ou urgents. Cette mesure s’applique pour tous les conselhos qui font parti des 3 niveaux (sur 4) les plus élevés quand cela ne concernait que les 2 niveaux les plus élevés avant les fêtes. Il va sans dire que le gouvernement portugais veut contenir au plus vite ces hausses afin de garder une capacité de soins covid et hors covid dans les hôpitaux qui permette d’assurer un niveau de soin satisfaisant.

Notons que les mesures ont été décidées pour une durée d’une semaine, une réunion entre politiques et scientifiques devant avoir lieu la semaine prochaine, le gouvernement prendra de nouvelles mesures à la lumière des discussions avec les hommes de science. Enfin, la date du 24 janvier se rapproche, c’est celle du premier tour de l’élection présidentielle au Portugal et les autorités ont à cœur de restaurer des capacités sanitaires les moins mauvaises possibles afin que la population puisse aller au urnes sans crainte.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article