Mehdi Benlahcen s’exprime sur la réforme des certificats de vie

29 avril 2021
Télécharger le podcast

En tant que conseiller consulaire, Mehdi Benlahcen est très attentif à toute réforme touchant les conditions de vie de nos compatriotes au Portugal et c’est sur ce point qui semble faire polémique qu’il souhaite s’exprimer.

Son analyse de la réforme de la loi de 2012 mise en place par le décret du 2 avril 2021 rejoint celle déjà opérée par Laurent Goater sur notre antenne et de fait diffère de celle de Bruno Frentzel.

Petit rappel, les personnes touchant une pension versée par une caisse de retraite française et vivant à l’étranger doivent fournir annuellement un certificat de vie afin de continuer à toucher leur pension, ceci dans le but d’éviter les fraudes et les versements indus de retraite à des personnes décédées.

L’argument de Mehdi Benlahcen est de dire que décret de 2021 donne la possibilité aux caisses de retraite de suspendre de façon « automatique » le versement des retraites au cas où le délai de production dudit certificat de vie (un mois) serait dépassé. Pire encore selon le conseiller consulaire, la suppression du terme « peut suspendre » serait synonyme d’une obligation pour les caisses de retraites de suspendre les paiements au bout d’un mois.

Les arguments opposés rappellent que ce délai d’un mois vient s’ajouter au délai de fourniture du certificat de vie, et que c’est au bout de ce mois de « retard » que les caisses pourront suspendre le paiement des retraites.

Le débat reste ouvert, les esprits s’échauffent, pour faciliter cette démarche Mehdi Benlahcen propose que les certificats de vie puissent être certifiés par les conseillers consulaires pour simplifier les démarches des retraités, à suivre bien entendu !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article