Exposition à l’Ambassade de France « Regard français sur le 25 avril »

06 mai 2024
Télécharger le podcast

L’Ambassade de France organise pour honorer le cinquantenaire de la Révolution des Œillets une exposition visant à « regarder » les événements du 25 avril et les quelques années troublées qui ont suivies depuis la France, à-travers la presse française, l’opinion française, le rôle de la France dans le processus démocratique.

Cette exposition fort intéressante n’est hélas pas accessible au public au quotidien, (l’Ambassade de France n’est pas un musée ouvert au public !), en revanche les visiteurs qui profiteront de la journée du patrimoine du 13 mai pourront découvrir cette exposition, il en sera de même pour des visites de scolaires qui vont pouvoir découvrir de nouvelles facettes de ces événements, il est à noter que les personnes qui choisissent de visiter l’Ambassade de France lors des visites guidées organisées par Patrimonium (lien ci-dessous) auront accès à cette exposition qui est le fruit du travail conjoint de Thomas Bertin et de l’historien Victor Perreira (historien-chercheur français en poste à Lisbonne), spécialiste reconnu de cette période.

Il est très instructif de découvrir lors de cette visite les dépêches envoyées par l’ambassadeur de France le 25 avril 1974 au quai d’Orsay, à la lecture desquelles on se rend compte que l’Ambassadeur Durand était particulièrement bien informé !

La visite se poursuit et permet de constater le très fort intérêt suscité par les événements portugais dans la presse française qui a très rapidement et avec beaucoup de soin rendu compte de ce qui se passait au Portugal.

Les intellectuels français ne sont pas en reste, ils étaient à l’époque nécessairement de ce que l’on appellerait aujourd’hui la gauche radicale et ont suivi avec délice la fin de l’Estado Novo.

Suite au renversement du gouvernement et dans l’euphorie de la liberté, de la libération des prisonniers politiques, du retour des exilés, une période beaucoup plus troublée s’est ouverte avec une lutte sans merci entre les tendances les plus radicales de l’extrême-gauche, le parti communiste et une gauche socialiste plus modérée afin d’installer un régime. Tentative de coup d’état, instabilité, période de confusion, tout cela a débouché sur des élections visant à stabiliser le pays et « graver » dans le marbre une constitution, ce qui fut fait en 1976 et à la suite de quoi des élections libres furent organisées et gagnées par le parti socialiste et s’ensuivit la fin de l’instabilité et de la confusion « post-révolutionnaire ».

Saviez-vous qu’un débat télévisé avait été organisé en français sur Antenne 2 regroupant tous les candidats (que nous pouvons revoir) ?

L’intérêt de ces événements d’avril 1974 manifestés par la presse et l’opinion françaises est-il aussi dû à la communauté portugaise très importante déjà en France ? Le lien et l’intérêt entre les deux pays a-t-il connu un coup d’accélérateur à cette époque ? Voici des questions qui nous viennent, en visitant cette exposition en plus de nous apprendre ou rappeler ce que fut la révolution des œillets et ses conséquences, c’est surement un des objectifs des concepteurs de cette exposition, objectif atteint !

 

https://patrimonium.pt/palaciosantos/fr/visiter/

L’Ambassade de France organise pour honorer le cinquantenaire de la Révolution des Œillets une exposition visant à « regarder » les événements du 25 avril et les quelques années troublées qui ont suivies depuis la France, à-travers la presse française, l’opinion française, le rôle de la France dans le processus démocratique.

Cette exposition fort intéressante n’est hélas pas accessible au public au quotidien, (l’Ambassade de France n’est pas un musée ouvert au public !), en revanche les visiteurs qui profiteront de la journée du patrimoine du 13 mai pourront découvrir cette exposition, il en sera de même pour des visites de scolaires qui vont pouvoir découvrir de nouvelles facettes de ces événements, il est à noter que les personnes qui choisissent de visiter l’Ambassade de France lors des visites guidées organisées par Patrimonium (lien ci-dessous) auront accès à cette exposition qui est le fruit du travail conjoint de Thomas Bertin et de l’historien Victor Perreira (historien-chercheur français en poste à Lisbonne), spécialiste reconnu de cette période.

Il est très instructif de découvrir lors de cette visite les dépêches envoyées par l’ambassadeur de France le 25 avril 1974 au quai d’Orsay, à la lecture desquelles on se rend compte que l’Ambassadeur Durand était particulièrement bien informé !

La visite se poursuit et permet de constater le très fort intérêt suscité par les événements portugais dans la presse française qui a très rapidement et avec beaucoup de soin rendu compte de ce qui se passait au Portugal.

Les intellectuels français ne sont pas en reste, ils étaient à l’époque nécessairement de ce que l’on appellerait aujourd’hui la gauche radicale et ont suivi avec délice la fin de l’Estado Novo.

Suite au renversement du gouvernement et dans l’euphorie de la liberté, de la libération des prisonniers politiques, du retour des exilés, une période beaucoup plus troublée s’est ouverte avec une lutte sans merci entre les tendances les plus radicales de l’extrême-gauche, le parti communiste et une gauche socialiste plus modérée afin d’installer un régime. Tentative de coup d’état, instabilité, période de confusion, tout cela a débouché sur des élections visant à stabiliser le pays et « graver » dans le marbre une constitution, ce qui fut fait en 1976 et à la suite de quoi des élections libres furent organisées et gagnées par le parti socialiste et s’ensuivit la fin de l’instabilité et de la confusion « post-révolutionnaire ».

Saviez-vous qu’un débat télévisé avait été organisé en français sur Antenne 2 regroupant tous les candidats (que nous pouvons revoir) ?

L’intérêt de ces événements d’avril 1974 manifestés par la presse et l’opinion françaises est-il aussi dû à la communauté portugaise très importante déjà en France ? Le lien et l’intérêt entre les deux pays a-t-il connu un coup d’accélérateur à cette époque ? Voici des questions qui nous viennent, en visitant cette exposition en plus de nous apprendre ou rappeler ce que fut la révolution des œillets et ses conséquences, c’est surement un des objectifs des concepteurs de cette exposition, objectif atteint !

 https://patrimonium.pt/palaciosantos/fr/visiter/

L’Ambassade de France organise pour honorer le cinquantenaire de la Révolution des Œillets une exposition visant à « regarder » les événements du 25 avril et les quelques années troublées qui ont suivies depuis la France, à-travers la presse française, l’opinion française, le rôle de la France dans le processus démocratique.

Cette exposition fort intéressante n’est hélas pas accessible au public au quotidien, (l’Ambassade de France n’est pas un musée ouvert au public !), en revanche les visiteurs qui profiteront de la journée du patrimoine du 13 mai pourront découvrir cette exposition, il en sera de même pour des visites de scolaires qui vont pouvoir découvrir de nouvelles facettes de ces événements, il est à noter que les personnes qui choisissent de visiter l’Ambassade de France lors des visites guidées organisées par Patrimonium (lien ci-dessous) auront accès à cette exposition qui est le fruit du travail conjoint de Thomas Bertin et de l’historien Victor Perreira (historien-chercheur français en poste à Lisbonne), spécialiste reconnu de cette période.

Il est très instructif de découvrir lors de cette visite les dépêches envoyées par l’ambassadeur de France le 25 avril 1974 au quai d’Orsay, à la lecture desquelles on se rend compte que l’Ambassadeur Durand était particulièrement bien informé !

La visite se poursuit et permet de constater le très fort intérêt suscité par les événements portugais dans la presse française qui a très rapidement et avec beaucoup de soin rendu compte de ce qui se passait au Portugal.

Les intellectuels français ne sont pas en reste, ils étaient à l’époque nécessairement de ce que l’on appellerait aujourd’hui la gauche radicale et ont suivi avec délice la fin de l’Estado Novo.

Suite au renversement du gouvernement et dans l’euphorie de la liberté, de la libération des prisonniers politiques, du retour des exilés, une période beaucoup plus troublée s’est ouverte avec une lutte sans merci entre les tendances les plus radicales de l’extrême-gauche, le parti communiste et une gauche socialiste plus modérée afin d’installer un régime. Tentative de coup d’état, instabilité, période de confusion, tout cela a débouché sur des élections visant à stabiliser le pays et « graver » dans le marbre une constitution, ce qui fut fait en 1976 et à la suite de quoi des élections libres furent organisées et gagnées par le parti socialiste et s’ensuivit la fin de l’instabilité et de la confusion « post-révolutionnaire ».

Saviez-vous qu’un débat télévisé avait été organisé en français sur Antenne 2 regroupant tous les candidats (que nous pouvons revoir) ?

L’intérêt de ces événements d’avril 1974 manifestés par la presse et l’opinion françaises est-il aussi dû à la communauté portugaise très importante déjà en France ? Le lien et l’intérêt entre les deux pays a-t-il connu un coup d’accélérateur à cette époque ? Voici des questions qui nous viennent, en visitant cette exposition en plus de nous apprendre ou rappeler ce que fut la révolution des œillets et ses conséquences, c’est surement un des objectifs des concepteurs de cette exposition, objectif atteint !   retrouver sur 

https://www.bejuicy.live/fr/replay/exposition-a-lambassade-de-france-regard-francais-sur-le-25-avril

Commentaires(1)

Connectez-vous pour commenter cet article
CaroKann, il y a 1 semaine
Bonjour , A quoi cela peut servir cette exposition si elle n'est pas publique ? ...A dépenser l'argent des contribuables pour l'intérêt d'une minorité ?