Christian de Dadelsen nous parle du Covid-19 et du confinement

01 mars 2021
Télécharger le podcast

Journaliste d'investigation, ancien présentateur du JT de TF1, Christian de Dadelsen réside maintenant au Portugal.


Début janvier 2021 il contracte la Covid-19 et va commencer à s'y intéresser. Il publiera de nombreux articles sur le sujet pour FranceSoir et sur de nombreux réseaux sociaux, comme "Le Portugal aurait-il peur de ses malades?" et déclare dans une de ses publications que le confinement doit cesser.

Il nous a semblé tout naturel de lui donner la parole sur la French Radio.

Commentaires(1)

Connectez-vous pour commenter cet article
Renaud FRANCOIS, il y a 1 mois
Je viens d'écouter attentivement l'interview de Christian de Dadelsen. Je dois avouer que cette intervention me laisse pantois! Elle me laisse la même impression que j'ai eu lors d'une prestation télévisuelle du Professeur Montagnier, l'année dernière, prestation au cours de laquelle, les propos ahurissants et décousus qu'il tenait, confirmaient bien ce que la communauté scientifique dénonçait depuis quelques années, à savoir son naufrage intellectuel et scientifique. Pour en revenir aux propos de Christian de Dadelsen (qui pense tenir un scoop en ce qui concerne l'étude de plusieurs chercheurs de l'Université de Stanford) je ne saurais trop lui conseiller de relire tout ce qui a pu être écrit sur le sujet par d'éminents scientifiques qui se sont également penchés sur la question de l'efficacité des mesures prises en matière de lutte contre cette pandémie. Par exemple le lien suivant devrait lui permettre de modérer ses propos: https://www.heidi.news/sante/une-etude-de-stanford-a-t-elle-vraiment-montre-l-inefficacite-du-confinement Il constatera très vite que ce n'est pas aussi simple qu'il le dit. Pour résumer l'ensemble des critiques qui ont été émises à juste titre contre l'étude de Stanford, je retiens la métaphore suivante:«C'est un peu comme si l'on regarde deux enfants, dont l'un est autorisé à manger une barre de chocolat alors que l'autre ne l'est pas, puis qu'on compare leurs résultats à un test de maths deux mois plus tard. Il en va de même pour la Corée du Sud et l’Espagne.» Le problème actuel réside dans le fait qu'au fur et à mesure que le temps passe de plus en plus de personnes se déclarent "spécialistes et experts es-Covid" parce qu'ils ont lu ceux ou trois articles qui abondent dans le sens de leurs idées ""complotistes"et "conspirationnistes". J'avais déjà quelques certitudes quant au virage complotiste pris par le média en ligne FranceSoir, qui n'a que le nom comme unique point commun avec le France-Soir de la glorieuse époque journalistiques des années 80 et 90.