Les infos de la semaine : taxe ISV, bras de fer européen, torture à l'aéroport, tourisme, confinement, moto GP

20 novembre 2020
Télécharger le podcast

Comme chaque samedi, on vous propose une petite sélection d'informations qui ont marqué la semaine, en s'appuyant sur les flashs infos que vous pouvez écouter tous les jours sur La French Radio.

Le PS entend amender la taxe sur les véhicules importés

Lundi, on annonçait que la fiscalité des véhicules importés au Portugal pourrait être finalement allégée. C'est en tout cas la volonté du Parti socialiste portugais, qui a déposé un amendement au projet de Loi de finances 2021. Le PS souhaite désormais que l'âge du véhicule soit pris en compte, de la même manière que sont prises en compte la cylindrée et l'impact environnemental. Au final, la taxe ISV, la taxe sur les véhicules importés, serait moins élevée. Cela mettrait fin à une polémique fiscale et juridique autour de cette taxe, qui vaut au Portugal d'être poursuivi devant la Cour de justice européenne.

Nouveau bras de fer européen : les fonds portugais suspendus

Mardi, on annonçait que le Portugal était l'une des victimes collatérales d'une nouvelle crise européenne. La Hongrie et la Pologne ont décidé de bloquer le budget et le plan de relance européens. Budapest et Varsovie ont mis leur veto pour s'opposer à la mise en place d'un mécanisme permettant de priver de fonds européens les pays de l'Union accusés de violer l'Etat de droit. Les deux pays parlent d'un chantage politique et d'une ingérence de l'UE dans leurs affaires intérieures. Les conséquences sont graves pour les autres pays de l'Union, à commencer par le Portugal : les 13 milliards d'euros à fonds perdus destinés au plan de relance portugais sont pour l'instant suspendus. 

Torture à l'aéroport : la directrice des services d'immigration démissionne

Mercredi, on revenait sur une polémique qui agite les services d'immigration portugais. La directrice du SEF, le service des étrangers et des frontières, a démissionné en début de semaine. Cristina Gatões a reconnu la "torture évidente" dont a été victime un citoyen ukrainien alors qu'il était détenu à l'aéroport de Lisbonne en mars dernier. L'ancienne directrice déclare n'avoir jamais été mise au courant de cette affaire, avant de découvrir un rapport de police, je cite, "effrayant, horrible, sans équivoque". Le 12 mars dernier, l'Ukrainien Ilhor Homenyuk débarquait à Lisbonne avec un visa de touriste, en provenance de Turquie. Refoulé par les services d'immagration, cet homme de 40 ans aurait refusé deux fois de monter dans un avion en direction de l'Ukraine. Il aurait alors été détenu, ligoté et violemment agressé, avant de succomber à ses blessures.

Chute du tourisme : 111 boutiques fermées sur 600 dans la Baixa à Lisbonne

Jeudi, on évoquait le secteur du tourisme en crise. Les commerçants en sont les premières victimes. A titre d'exemple, 111 boutiques sont actuellement fermées dans la Baixa à Lisbonne, cela représente un cinquième des 600 magasins que compte ce quartier de l'hyper-centre de la capitale. "Et la tendance devrait s'aggraver", annonce déjà dans les colonnes du journal Expresso le président de l'Association de dynamisation de la Baixa pombalina. "C'est tout le secteur du tourisme qui est sous respiration artificielle", déclarait de son côté cette semaine Francisco Calheiros, le président de la Confédération portugaise du tourisme, dans les colonnes du Diario de Noticias. Au cours des neuf premiers mois de l'année, le Portugal a enregistré 3,4 millions d'entrées sur son territoire, contre 13 millions lors de la même période l'an passé.

Confinement : le "crime de désobéissance" finalement inconstitutionnel

Vendredi, on se faisait l'écho d'une décision de justice : quiconque ne respecte pas le confinement obligatoire n'est pas passible d'un "crime de désobéissance". La Cour d'appel de Guimarães a estimé le 9 novembre dernier que c'est au Parlement et non au gouvernement de définir le délit pénal en cas de non respect du confinement. Aussi, ledit "crime de désobéissance" est donc inconstitutionnel. Un homme qui avait écopé d'une grosse amende pour avoir enfreint à son obligation de rester chez lui a fait appel. Il a finalement obtenu gain de cause. 

Les nouvelles règles sanitaires annoncées ce samedi

Ce samedi, le Premier ministre Antonio Costa va dévoiler de nouvelles mesures sanitaires. La prolongation de l'état d'urgence a été validée hier par le Parlement.

Dernier grand prix du championnat du monde de moto à Portimão

Un dernier mot pour signaler que ce dimanche, le Portugal accueille une épreuve du championnat du monde de moto GP, en l'occurrence la dernière. La saison de moto GP va donc prendre fin sur le circuit de Portimao, qui avait accueilli il y a un mois un grand prix de Formule 1. Malgré l'absence de public, les pilotes espèrent à présent profiter d'une belle finale, notamment la star du pays, Miguel Oliveira. 

C'est tout pour cette semaine, on se retrouve lundi à partir de 7 h 30 pour un nouveau flash infos. Bon week-end !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article