Flash : pompier mort au combat, pyromanes en baisse, rixe sur la plage, reprise des corridas, grosse chaleur

13 juillet 2020
Télécharger le podcast

Un pompier mort au combat

Un pompier est décédé samedi dans la lutte contre un incendie à Lousã, à 30 km à l'est de Coimbra. Le feu, provoqué par un orage sec, a depuis été maîtrisé. Le président de la République et le Premier ministre ont exprimé leur consternation après cette mort tragique et ont un mot pour les quatre autres pompiers blessés. José Augusto Dias avait 55 ans, dont près de 40 ans d'expérience de lutte contre les incendies. Il était le chef d'équipe des pompiers de Mirando do Corvo. Le vent aurait tourné rapidement et les pompiers se seraient trouvés pris au piège des flammes. Ils ont appelé les secours durant 20 vingt minutes. Le ministère de l'Intérieur a ouvert une enquête. La municipalité de Lousã a décrété trois jours de deuil municipal. 

Le nombre de pyromanes a considérablement baissé

Toujours au sujet des incendies, le nombre de pyromanes arrêtés a considérablement baissé ces dernières années. C'est ce que rapporte ce matin le Jornal de Noticias. Durant les six premiers mois de l'année, 19 personnes ont été interpellées en flagrant délit d'attiser un incendie, alors qu'ils étaient 41 l'an passé et 81 en 2018 durant la même période. Les autorités rappellent cependant que seulement 11 % des incendies au Portugal sont d'origine criminelle. Ils sont pour la grande majorité provoqués par la négligence des citoyens ou des causes naturelles.

Bilan épidémiologique : 1 660 morts et 46 512 cas positifs

Plus 291 cas positifs et six morts, c'est le dernier bilan épidémiologique annoncé par la direction générale de la santé. La région de Lisbonne reste la plus impactée, avec cinq morts et 226 cas ces dernières 24 heures. Le nombre de décès s'élève désormais à 1660 et celui des personnes contaminées à plus de 46 500. 

Règles plus strictes dans le secteur de la construction

De nouvelles règles d'hygiène dans la construction. Le secteur du BTP a été identifié comme à l'origine de plusieurs foyers de contamination dans la région de Lisbonne et de la Vallée du Tage. Désormais, la Direction générale de la santé oblige tous les travailleurs à porter un masque. Le nombre de visiteurs sur les chantiers doit être enregistré et limité au maximum. Les outils doivent être désinfectés tous les jours après utilisation. 

Rixe sur une plage d'Estoril

Une rixe entre une trentaine de jeunes a éclaté samedi sur la plage du Tamariz, à Estoril. Trois jeunes ont été blessés au couteau et deux d'entre eux ont dû recevoir des soins à l'hôpital de Cascais. Personne n'a été arrêté. "C'est effrayant et récurrent", a réagi le président de l'union des freguesias d'Estoril et de Cascais, qui demande un renfort policier sur les plages. 

Les corridas portugaises reprennent

La saison des corridas portugaises reprend officiellement. Depuis ce week-end, les spectacles de ces corridas à cheval sont autorisées, mais avec de nouvelles règles sanitaires. Les forcados, ces jeunes hommes qui arrêtent le taureau à mains nues, devront tous présenter un test négatif de moins de 36 heures notamment. Quant au public, il pourra être présent dans les travées, mais la capacité d'accueil des arènes est limitée à 50 %. 

Météo : jusqu'à 40 degrés ce lundi

Un mot sur la météo pour finir, ce lundi s'annonce encore très chaud. Quasiment tout le Portugal est en alerte jaune, sauf le district de Porto et la région de l'Algarve. Le risque d'incendies est très élevé en différents endroits du pays à cause des températures. Dans le sud, elles oscilleront entre 29 degrés à Sagres et 31 à Faro, mais il fera également 37 à Lisbonne, jusqu'à 40 à Evora ou Santarem, 36 à Coimbra, 31 à Porto et 37 à Braga.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article