Flash : plages ouvertes, retour des Portugais de France, bébé "enfermé" à Roissy, tourisme rural, entraide

20 mai 2020
Télécharger le podcast

Flash : plages ouvertes, retour des Portugais de France, bébé "enfermé" à Roissy, tourisme rural, entraide

 

Dans l'actualité portugaise de ce mercredi : les plages sont d'ores et déjà accessibles / la France n'imposera pas de quarantaine aux Portugais qui reviendront de leurs vacances au Portugal cet été / un nourrisson portugais "enfermé" à Roissy suscite l'indignation des défenseurs des migrants / les touristes recherchent désormais en priorité une maison de campagne si possible avec piscine privée pour cet été / les initiatives d'entraide face à la pandémie sont mises en avant par l'ambassade de France à Lisbonne / bilan épidémiologique : le Portugal recense 1247 décès liés au Covid-19 et 29 432 cas positifs / enfin la météo ne bouge pas et le soleil reste au zénith.

 

Pour les Français, francophones et francophiles du Portugal, retrouvez les informations portugaises de ce mercredi sur la French Radio Portugal

 

Les plages sont ouvertes

 

Les plages portugaises sont bel et bien ouvertes. Il est d'ores et déjà possible de s'y rendre, d'étendre sa serviette sur le sable et de se baigner, selon une résolution votée en conseil des ministres. Et ce malgré l'état de calamité décrété dans le pays et en vigueur jusqu'à la fin du mois. De nombreux Portugais ont déjà profité de cet assouplissement des règles. Les plages se remplissent à la faveur du déconfinement, annonce en Une ce matin le Jornal de Noticias. L'ouverture officielle de la saison balnéaire, le 6 mai, marquera le début d'une vigilance accrue sur les plages. Le but : faire respecter les règles d'hygiène et de sécurité. Les rassemblements de plus de 10 personnes sont d'ores et déjà interdits. Une distance de 2 mètres entre chaque personne doit être respectée.

 

Costa attend les Portugais de France cet été

 

Une nouvelle rassurante pour les Portugais installés en France et les lusodescendants. Aucune quarantaine ne leur sera imposée lorsqu'ils se présenteront à la frontière espagnole après un séjour au pays. Leur circulation ne sera donc pas entravée. Antonio Costa l'a annoncé hier dans un tweet après s'être entretenu avec Emmanuel Macron. Le Premier ministre portugais a salué "un geste d'amitié et de reconnaissance envers la diaspora portugaise" de la part du président français. Costa a adressé un message aux Portugais de France sur le réseaux social : "Comme d'habitude, nous vous attendons cet été."

 

Un nourrisson portugais "enfermé" à Roissy

 

On ignore, en revanche, si les deux dirigeants ont évoqué le cas de ce bébé portugais maintenu actuellement dans la zone d'attente de Roissy. Un nourrisson d'un mois, sa mère portugaise et son père cap-verdien sont en effet retenus dans l'aéroport parisien, en vue d'être refoulés du territoire français. Une situation d'enfermement que dénonce l'Anafé, l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers. L'association évoque "une atteinte grave aux libertés fondamentales", notamment en raison de la nationalité portugaise de l’enfant censée lui garantir une liberté de circulation dans l’Union européenne. L'avocat de la famille insiste : "Les enfants n'ont rien à faire dans une zone d'attente."

 

Les nouvelles réservations des touristes

 

Une maison de campagne isolée avec piscine. Ce sont désormais les critères les plus recherchés par les touristes à l'aube de la saison estivale, et notamment pour les jours fériés des 10 et 11 juin. C'est ce que confirme l'Alep, l'Association de la location touristique au Portugal, qui indique également que les prix sur la plateforme Airbnb sont en baisse. Le nombre de réservations est encore très faible, dû à l'incertitude et à la peur. Et 80 % des réservations faites de mars à août ont été annulées par les touristes portugais, suivis des Espagnols, des Français, des Allemands et des Britanniques.

 

Une petite idée de la solidarité portugaise

 

Au Portugal comme ailleurs, les initiatives d’entraide se multiplient pour faire face à la pandémie. Pour les découvrir et avoir une petite idée de ce qu'est la solidarité portugaise, rendez-vous sur le site de l'ambassade de France au Portugal. Vous y trouverez un article qui recense une partie de ces initiatives afin de les mettre en lumière. Des gestes solidaires pour venir en aide aux hôpitaux, aux particuliers, aux commerçants, mais aussi au sein de la communauté française.

 

Bilan épidémiologique : 1 247 décès

 

On en vient, comme chaque jour, au bilan épidémiologique établi par la Direction générale de la santé. Le Portugal recense ce matin 1247 décès provoqués par le coronavirus. Le nombre de cas positifs dépasse les 29 400, le taux de létalité du virus dans le pays reste donc de 4,2 %. Une centaine de patients hospitalisés se trouvent en soins intensifs et le nombre de guérisons s'établit, lui, à 6431.

 

Météo : le beau temps continue

 

Enfin la météo, le beau temps se maintient ce mercredi, avec un soleil un zénith et un ciel d'abord dégagé, mais qui va très légèrement se couvrir au fil de la journée. C'est à Evora qu'il fera le plus chaud cet après-midi, avec 31 degrés. Ailleurs, on annonce 26 à Lisbonne, 30 à Faro mais seulement 21 à Sagres. Dans le nord, on constate la même disparité avec 21 degrés à Porto et 28 à Braga.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article