Flash : pas de déconfinement en vue, pandémie en baisse, fraudes liées à la vaccination, loi sur l'euthanasie, Ligue Europa

19 février 2021
Télécharger le podcast

Le déconfinement n'est pas pour demain

Le gouvernement résiste, il n'y aura pas d'allégement des règles sanitaires prochainement. C'est ce qu'annonce le journal Expresso, qui s'est entretenu la ministre d'Etat et de la Présidence. Mariana Vieira da Silva affirme au journal que le Président et le Premier ministre sont sur la même longueur d'onde pour maintenir le confinement lors du mois de mars. A priori, la question d'un déconfinement ne sera pas évoquée mardi prochain lors de l'habituelle réunion entre le gouvernement et les experts en épidémiologie. Antonio Costa préfère éluder le sujet pour ne pas créer d'attentes au sein de la population. Les autorités estiment notamment que le nombre de patients en soins intensifs, 688 actuellement, n'a pas encore suffisamment baissé pour soulager le système national de santé.

Le patronat plaide pour un "déconfinement intelligent" grâce à un dépistage massif

Le déconfinement, c'est ce pourquoi milite pourtant désormais le patronat. A la sortie d'une audience avec le président Marcelo Rebelo de Sousa hier, le "patron des patrons" a plaidé pour un "déconfinement intelligent". António Saraiva, le président de la Confédérations des entreprises du Portugal, l'équivalent du Medef en France, estime qu'il faudrait déconfiner certains niveaux d'enseignements, mais aussi une partie des restaurants, grâce à un dépistage massif. João Vieira Lopes, le président de la Confédération du commerce et des services du Portugal, plaide lui pour un renforcement des aides. Les entreprises, dit-il, sont "épuisées", "à bout de moyens" et "dans une situation bien pire qu'il y a un an".

Les restrictions sanitaires en vigueur à retrouver sur le site de l'ambassade de France

Toutes les restrictions sanitaires actuellement en vigueur sont, pour rappel, régulièrement mises à jour et clairement présentées sur le site de l'ambassade de France. On vous invite donc à consulter l'article "Covid-19 : Reconfinement et mesures sanitaires appliquées au Portugal".

Bilan épidémiologique : le nombre de patients hospitalisés passe sous le seuil des 4000

Un coup d'œil rapide au dernier bilan épidémiologique. Toutes les données indiquent que la pandémie est en baisse constante. Hier, 105 décès liés au Covid-19 et moins de 2000 cas positifs ont été annoncés. Le nombre des patients hospitalisés, 3819 actuellement, n'était pas passé en dessous du seuil des 4000 depuis le 11 janvier. Le nombre de cas actifs, plus de 89 000 à ce jour, n'avait lui pas été aussi bas depuis le 6 janvier.

La justice ouvre 33 enquêtes liées à des infractions au plan de vaccination

Le plan de vaccination fait désormais l'objet de 33 poursuites pénales. Le nombre d'affaires examinées par le parquet a triplé ces trois dernières semaines, un peu partout dans le pays. Trois élus municipaux sont notamment mis en cause, dont le Lisboète Carlos Manuel Castro, qui a récemment démissionné. Ce dernier avait été vacciné quelques jours plus tôt, comme plusieurs policiers et pompiers, avec des restes de vaccins qui étaient initialement destinés à des maisons de retraite de la région de Lisbonne. 

Marcelo renvoie la loi sur l'euthanasie devant le Conseil constitutionnel

La loi sur l'euthanasie, approuvée récemment par le Parlement, est arrivée hier sur le bureau du président de la République. Marcelo Rebelo de Sousa l'a aussitôt renvoyée devant le Tribunal constitutionnel, l'équivalent du Conseil constitutionnel en France. C'est ce n'est que la deuxième fois que le président sollicite cette institution depuis son arrivée au pouvoir il y a cinq ans. Le but : vérifier que les conditions dans lesquelles la mort médicalement assistée est administrée respectent la Constitution portugaise. Dans son éditorial ce matin, Publico relève que ce n'est pas une surprise. "On s'attendait à ce que le président, en tant que catholique, utilise tous les recours dont il dispose pour empêcher l'euthanasie". Le chef de l'Etat, pour rappel, peut encore user de son droit de veto. 

Ligue Europa : Benfica tenu en échec, Braga et Lille battus

Quelques résultats de football. Hier soir, deux clubs portugais jouaient leur 16e de finale aller de la Ligue Europa. Benfica n'a pu faire mieux qu'un nul contre Arsenal 1-1. Braga, de son côté, s'est incliné 2-0 contre l'AS Roma. A noter que le Portugais Bruno Fernandes a encore brillé avec Manchester United, en inscrivant un doublé lors de la victoire de son équipe 4-0 contre la Real Sociedad. Seul club français encore en lice, Lille s'est incliné 2-1 contre l'Ajax Amsterdam. Les matchs retour sont prévus dans une semaine.

Météo : pluie de Lisbonne jusqu'au nord, soleil voilé ailleurs

La météo enfin, aujourd'hui le pays sera divisé en deux, avec d'abord de la pluie annoncée de Lisbonne jusqu'au nord. Trois discrits du nord-ouest, Porto, Braga et Viana do Castelo, sont placés en alerte jaune jusqu'à demain en raison des précipitations plus intenses et des rafales de vent. L'autre moitié du pays, de Portalegre jusqu'au sud, sera plutôt ensoleillée, même si le ciel sera parfois obstrué par de hauts nuages. Les températures : on attend 15 degrés cet après-midi à Lisbonne, 17 à Evora et Faro, 18 à Sagres et enfin, plus au nord, de nouveau 15 à Coimbra et Porto et 16 à Braga.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article