Flash : Lisbonne sous les projecteurs du football, match du PSG, allocations chômage, malaise chez Ryanair, pluie à l'horizon

12 août 2020
Télécharger le podcast

Les projecteurs du football braqués sur Lisbonne et le Portugal

Les projecteurs du monde entier sont désormais braqués sur Lisbonne. La capitale portugaise accueille à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 23 août les phases finales de la Ligue des champions dans un format inédit. Ce tournoi de sept matchs, où les stars du ballon rond vont s'affronter, s'annonce déjà comme l'évènement sportif le plus regardé au monde, avec 800 millions de téléspectateurs attendus. Une campagne de publicité inespérée pour le Portugal. Même si le public ne pourra pas assister aux matchs dans les stades du Benfica et du Sporting pour des raisons sanitaires, de nombreux supporters ont déjà fait le déplacement jusqu'à Lisbonne. Les recettes touristiques pourraient atteindre les 50 millions d'euros, selon une étude de l'IPAM, l'Institut portugais d'administration et du marketing. 

La police en état d'alerte pour contenir les supporters

Toute la presse portugaise évoque en Une ce matin l'événement. "Lisbonne des champions", titre par exemple A Bola. "Aujourd'hui débute le sommet du football européen", s'enthousiasme le quotidien sportif. Le journal i précise de son côté que les forces de l'ordre sont en état d'alerte pour contenir les éventuels rassemblements de supporters dans la rue, alors qu'il est interdit de se réunir à plus de 10 personnes et de consommer de l'alcool sur la voie publique. D'autres restrictions sanitaires sont d'ailleurs en vigueur dans l'aire métropolitaine de Lisbonne pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Des instructions seront communiquées "en anglais, en français et en allemand" via les réseaux sociaux et à l'arrivée des fans de football, a fait savoir le gouvernement. 

Le PSG face à son destin dès ce soir

On en vient au jeu, si la star nationale Cristiano Ronaldo mais aussi les clubs portugais sont déjà éliminés, deux équipes françaises sont encore en lice parmi les huit finalistes. Le PSG ouvre le bal du tournoi ce soir à 20 h heure portugaise au stade de la Luz. Les Parisiens affrontent l'Atalanta Bergame, "la machine à buts d'une ville dévastée par le coronavirus", annonce en Une ce matin le Diario de Noticias. Les Parisiens emmenés par leur star Neymar ont de nouveau l'opportunité, sur un seul match, d'atteindre les demi-finales tant espérées de la Ligue des champions. Une marche sur laquelle ils ont toujours buté ces dernières années. En cas de victoire, des supporters parisiens ont déjà prévu de se réunir devant l'hôtel Myriad au Parc des Nations, où logent les joueurs du PSG.

Bilan épidémiologique : 2 décès et 120 cas positifs

Dans le reste de l'actualité, un mot d'abord sur le dernier bilan épidémiologique au Portugal. Deux décès et 120 nouveaux cas positifs au coronavirus ont été recensés ces dernières 24 heures. Le nombre de décès s'élève désormais à 1761. Trente-cinq patients hospitalisés se trouvent en soins intensifs, selon la Direction générale de la santé.

La demande d'allocations chômage enregistre une hausse record

La crise sanitaire impacte déjà brutalement le marché du travail. "Le recours aux allocations chômage atteint son niveau record depuis quinze ans", titre en Une ce matin le Jornal de Noticias. Le quotidien rapporte que d'avril à juin, presque 50 000 personnes supplémentaires ont sollicité une aide de l'Etat. Il s'agit d'une hausse alarmante en un seul trimestre. Les jeunes de 20 à 34 ans représentent plus de 50 % des demandeurs d'allocations chômage. Actuellement, les deux villes les plus touchées sont Faro et Viana de Castelo, deux villes situées dans des régions qui dépendent fortement du tourisme. 

Nouvelle offre de travail polémique chez Ryanair

Malaise chez Ryanair. La compagnie aérienne low cost vient de proposer une offre d'emploi qui laisse de marbre : 30 employés portugais de l'agence intérim Crewlink, qui fournit les membres d'équipage à Ryanair depuis Lisbonne, Porto et Ponta Delgada aux Açores, se sont vus proposer un poste à 580 euros bruts par mois, c'est moins que le salaire minimum portugais de 630 euros mensuels. Si les hôtesses de l'air et stewards refusent, alors des contrats leurs sont proposés à l'étranger, notamment au Royaume-Uni et en Irlande. Les employés se retrouvent donc "prisonniers", rapporte ce matin le Jornal de Noticias, entre l'émigration et un salaire inférieur au minimum légal.  

Météo : de la pluie à l'horizon

La météo enfin : mauvaise nouvelle pour les vacanciers, le temps se dégrade encore, avec des averses et même quelques orages annoncés dans le nord (sauf à Porto), mais aussi à Setubal, Sines ou encore Beja. Épisodes nuageux et éclaircies animeront le ciel portugais ce mercredi. Pour ce qui concerne les températures, qui sont en baisse, on attend 23 degrés cet après-midi à Porto, 26 à Lisbonne, 24 à Sagres et 27 à Faro.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article