Flash : le gouvernement hausse le ton, conseils aux entrepreneurs, grosse chaleur et risque maximal d'incendies

22 juin 2020
Télécharger le podcast

Déconfinement : des mesures plus dures annoncées aujourd'hui ?

Le gouvernement entend serrer la vis aux Portugais, aux jeunes en particulier. L'exécutif envisage de mettre en place "un cadre punitif" pour empêcher les rassemblements le soir en ces temps de déconfinement. Ces attroupements sont un véritable casse-tête pour l'exécutif, qui devrait annoncer ce lundi des mesures plus restrictives. La police dispersait jusque-là un peu partout dans le pays ces rassemblements illégaux et "inacceptables", selon le Premier ministre Antonio Costa. Mais le rôle des policiers pourrait bientôt changer. Le président Marcelo Rebelo de Sousa a donné son accord pour une réponse plus sévère de la part des autorités. Leur objectif est clair : briser les chaînes de transmission du coronavirus, alors que la hausse des cas positifs constatée ces derniers jours au Portugal reste inquiétante.

Bilan épidémiologique : 1 530 morts et 39 133 cas positifs

La dynamique de l'épidémie de coronavirus se maintient au Portugal. Avec très peu de nouveaux décès, seulement deux sur ses dernières 24 heures pour un total de 1530, et toujours environ 300 nouveaux cas par jour depuis le début du déconfinement : 292 exactement hier, selon le bilan communiqué par les autorités sanitaires. Leur nombre s'élève désormais à plus de 39 000. Comme ces derniers jours, la grande majorité ont été détectés à Lisbonne et ses alentours. Enfin parmi les personnes contaminées, 69 se trouvent en soins intensifs. 

A cause de cette hausse des cas, le Portugal est désormais le deuxième d'Europe qui compte le plus de personnes contaminées pour 100 000 habitants. Le gouvernement estime qu'il est victime de sa stratégie : en testant bien plus sa population, il est normal que le pays recense plus de cas positifs que ses voisins européens. Le taux de létalité du virus au Portugal est actuellement de 3,9 % et donc inférieur à la moyenne des pays européens.

Marcelo favori des présidentielles

Il ne devrait pas y avoir beaucoup de suspense lors des prochaines présidentielles. L'actuel président Marcelo Rebelo de Sousa est sans adversaire à sept mois des élections. Selon un sondage publié ce matin par le Jornal de Negocios, plus de six Portugais sur dix ont l'intention de voter pour le chef de l'Etat. En deuxième position, on retrouve la socialiste Ana Gomes à 10,8 % et André Ventura, candidat populiste de droite, à 9,8 %. 

Un séminaire en ligne de conseils aux entrepreneurs

Des conseils pour les entreprises au temps du Covid-19. C'est ce que propose ce mardi et mercredi la Chambre de commerce et d'industrie luso-française, à travers un séminaire en ligne. Tous les entrepreneurs sont invités à s'inscrire gratuitement sur le site de la CCILF. Parmi les intervenants, citons par exemple Antoine Frérot, le PDG de Véolia et président de l’Institut de l’entreprise. Il ouvrira ce webinaire dès demain à 9 h, avec le thème suivant : "Préparer le rebond post-Covid-19 pour les entreprises françaises".

Météo : grosse vague de chaleur 

La météo enfin, il va faire très chaud ce lundi, tout l'intérieur du pays est d'ailleurs placé en vigilance jaune en raison de la hausse des températures et donc du risque très élevé d'incendies. Les maximales seront atteintes cet après-midi à Beja dans l'Alentejo avec 39 degrés, mais aussi Evora avec 38. Ailleurs, il fera 34 à Faro, Lisbonne, 29 à Porto et 36 à Braga.

L'incendie en Algarve maîtrisé

A noter pour finir que l'incendie qui s'est déclaré vendredi à Aljezur en Algarve est désormais sous contrôle. A cause du vent, il s'était étendu dans le week-end à Vila do Bispo et Lagos, dans l'extrême sud-ouest du pays. Près de 500 pompiers ont été mobilisés et 35 habitants ont dû être délogés momentanément.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article