Flash infos : la pandémie recule, intempéries, municipales à Almada, fréquentation inespérée à la Feira do Livro

14 septembre 2021
Télécharger le podcast

Le Covid-19 en recul au Portugal

Cela faisait trois mois que le nombre de nouveaux cas n’avait pas été aussi bas. La direction générale de la santé a enregistré hier 458 contaminations au Covid-19. Les chiffres du lundi sont toujours moins élevés car il n’y a pas autant de tests réalisés le week-end, mais ces résultats soulignent l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays. 

En parallèle, la vaccination continue de progresser, d’où l’organisation d’une nouvelle réunion Infarmed. Le gouvernement va rassembler les experts de santé publique ce jeudi pour envisager une nouvelle levée des restrictions sanitaires lorsque 85% de la population sera complètement vaccinée. 

Fortes intempéries 

Nous vous annoncions hier matin des précipitations, doublées de rafales de vent. Si Lisbonne a été plutôt été épargnée, ce n’est pas le cas de tout le pays. En l’espace de cinq minutes hier, la pluie est tombée si fort à Braga, dans le nord, que des tunnels ont été inondés. Les intempéries ont également provoqué des chutes d’arbres, mais il n’y a pas eu de blessés, selon les autorités. A Coimbra, les pompiers sont intervenus en fin d’après-midi pour sécuriser la place du 8 mai  complètement inondée. Le Portugal continental reste en alerte météo jusqu’à jeudi. 

Municipales serrées à Almada

Dans le district de Setúbal, à Almada, un peu plus de 15 jours avant les élections municipales, seuls quatre points séparent le parti socialiste de la coalition CDU qui rassemble les communistes et les Verts. Or la marge d’erreur est de 3,9 points… C’est le résultat d’un sondage commandé par Público et la RTP. Ce n’est pas la première fois que l’élection s’annonce serrée. Il y a quatre ans, la socialiste Ines de Medeiros avait remporté la mairie avec seulement 413 voix d’avance sur la CDU.

Les villes de Porto et Lisbonne ne comptent qu’environ 5000 locations touristiques actives

C’est ce que révèle le journal Público. Un chiffre bien inférieur au nombre de logements inscrits au registre national de l’Alojamento Local, qui compte presque 19000 locations à Lisbonne et 8600 à Porto. Les journalistes de Publico ont comparé le registre avec les données des sites Booking et AirBnB cet été. Résultat, moins d’un cinquième de ces logements sont effectivement sur le marché de la location saisonnière actuellement, conséquence tangible de la crise sanitaire. 

Fermée depuis quatre ans, la station Arroios rouvre enfin !

Les habitants de Lisbonne peuvent se réjouir. La station de métro Arroios, sur la ligne verte, a rouvert. Elle était fermée pour travaux depuis pas moins de quatre ans. Le chantier de rénovation avait débuté à l’été 2017 et devait s’achever début 2019 mais il a pris du retard. Les usagers pourront profiter de nouveaux ascenseurs et d’un quai plus long, il est passé de 70 à une centaine de mètres. Sur les réseaux sociaux, les internautes lisboètes ont célébré la nouvelle comme un véritable événement.

Une fréquentation inespérée à la Foire du Livre de Lisbonne

Selon l’Association portugaise des éditeurs et des libraires (APEL), 350 000 personnes sont venues flâner dans les allées de la Feira do Livro, qui s’est terminée dimanche soir. Un chiffre pas si loin de l’avant-Covid, largement supérieur aux attentes, et donc un signe d’optimisme pour le secteur. 

Champions League ce soir

Benfica entame sa Ligue des Champions aujourd’hui. Les Rouges sont en Ukraine pour affronter le Dynamo Kiev, pour le premier match des phases de groupe. Coup d’envoi ce soir à 20 heures. 

Le pays en alerte météo

L’IPMA prolonge son alerte jaune précipitations et orages sur tout le Portugal continental aujourd’hui. Prudence face aux averses parfois violentes. Les températures baissent un peu : 21 degrés à Bragança, 21 également à Portalegre, 22 à Vila Real comme à Albufeira. Il fera 23 degrés à Santarém et à Setúbal, 24 à Porto et 26 à Aveiro. 

Bonne journée, à demain ! 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article