Jeep Grand Cherokee 4Xe

26 juin 2023
Télécharger le podcast

Aujourd’hui, mes p’tits amis de la French Radio, je ne vais pas vous parler d’un SUV, mais d’un vrai 4X4… polyvalent ! Aujourd’hui, c’est JEEP GRAND CHEROKEE 4Xe. Car à l’inverse de tous les autres constructeurs, hormis Land Rover, Jeep ne cherche pas à viriliser des familiales pour réveiller le mâle alpha qui sommeille en vous, non, Jeep lui, fabrique du 4X4, du vrai et se pose parfois (souvent même) la question de savoir comment il pourrait rendre son tout terrain plus… familial. 

Voilà déjà plus de trente ans que Jeep nous propose son Grand Cherokee, décliné tantôt en six cylindres, tantôt en huit, souvent en Diesel (du moins en Europe), désormais, c’est un quatre cylindres essence qui officie, quatre cylindres hybride rechargeable bien entendu, cumulant 380 cv… si la puissance et le couple sont bien présents, l’agrément de vaut pas celui d’un bon gros V8 american typical, mais soyons honnête, ça l’fait ! Enfin tant que l’on peut compter sur la batterie… car celle-ci une fois vidée, vous verrez votre consommation se rapprocher doucement mais surement des douze litres et là, avoir les inconvénients d’un bon gros moteur thermique sans les avantages… fait un peu rager ! 

Pour le reste, rien à redire, la finition intérieure est très bonne selon les standards américains, moyenne si on la compare aux européennes. L’espace dédié aux passagers et aux conducteurs est énorme, néanmoins, faudra que tout ce petit monde voyage léger, 471 litres de coffre, un petit Toyota RAV4 propose une centaine de litres de plus ! 

Coté châssis, on alterne entre le très très bon et le moyen, très très bon lorsque vous utilisez cette JEEP pour ses réelles qualités off road, avec une garde au sol pouvant dépasser les 28 cm, des angles de fuite et d’attaque au top, une vraie transmission 4X4 (avec sa gamme courte), hormis une Range Rover, aucune voiture de cette catégorie, ne suivra ce Grand Cherokee hors des sentiers battus. En revanche, une fois reviendu sur le bitume, non pas que les choses se compliquent, on notera juste qu’en matière de tenue de route, la conception même de ce (vrai) tout terrain avoue ses limites plus rapidement qu’une BMW X5 par exemple, pour faire court, il faudra juste rouler moins vite et freiner plus tôt qu’avec n’importe quoi d’autre. Petit bémol également, la boite de vitesse… d’un autre âge. 

Bref une Jeep Grand Cherokee, c’est avant tout un style (de conduite aussi) et un état d’esprit que je vous recommande vivement d’avoir… avant de signer un chèque de 100 000 euros ! Ah ben oui quand même. 

Merci, au revoir et bonne route ! 

  

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article