Ford Mustang Mach-E

29 mars 2021
Télécharger le podcast

Bonjour, bonjour à toutes et à tous,

On est tous d’accord qu’une Ford Mustang, c’est d’abord un coupé deux portes (voire un cabriolet), un gros V8 qui glougoute et surtout, un mythe, cinématographique, mais pas que, on est tous d’accord sauf un, Ford ! Eh oui voilà que la maison mère de la caisse à Bullitt nous présente, tenez-vous bien, non seulement une Mustang 4 portes, bon déjà, mais en plus en S.U.V ! Oui oui… mais le pire est à venir M’sieurs, dames, la « Mustang Mach-E » comme ils disent, est électrique ! Oui ! Vous avez bien entendu électrique ! alors quel rapport avec la Mustang, la vraie ? Ça ne sentirait pas un peu le coup marketing tout ça ? non ben non tien à peine, ils se seraient grattés à Détroit ! Et c’est plutôt réussi car dans le petit monde de l’automobile, ça cause du sujet, ça invective côté puristes, ça plébiscite coté écolo, bref, ça fait le buzz et c’était le but ! Parlez-en bien, parlez en mal, mais parlez-en !!! Alors oui, la Mustang Mach-E, ne manque pas de références esthétiques au muscle car, comme pour tenter de légitimer son appellation. Oui, la voiture n’est pas mal du tout, un confort correct, une habitabilité un poil juste pour une famille de quatre personnes, mais honnêtement, y a pire, une dalle tactile gigantesque en guise de tableau de bord et une finition… à l’américaine, à savoir un très bon équipement, mais un choix de matériaux et des assemblages un cran en dessous des françaises, soit deux en dessous des japonaises, donc à 4 des allemandes.

Coté moteur… électrique donc, nous avons une puissance cumulée de 351 canassons et un couple de percheron puisque de 580 Nm ! Alors, oui, ça avance et ça peut pousser fort, mais attention aux ruades de l’animal sous la pluie, parce que bien qu’étant correctement suspendu (mais sans plus), il pèse quand même le poids d’un âne mort l’équidé sauvage ! Comme je vous le disais, non contente d’être électrique, cette Ford est un S.U.V, alors j’ai tenté d’emmener cette Mustang Mach-E… ben dans le maquis ! Bon au vu de la monte pneumatique et de la garde au sol, le off road s’arrêtera aux trottoirs ! Et de préférence avec bateau. Coté autonomie (c’est toujours le sujet qui fâche avec les électriques), Ford annonce une autonomie de plus de 500 km, que je n’ai pas vérifié et de toutes les façons, selon que vous fassiez de la ville ou de l’autoroute, que votre conduite soit nerveuse ou souple, qu’il fasse chaud ou très froid, cette autonomie peut varier d’un tiers... Pour les tarifs, cela commence à 48 990 euros, enfin 49 000 quoi, c’est globalement mieux placé que sa concurrente Tesla.

Alors à la question : est-ce que Steeve Mc Queen aurait adoubé cette Ford en tant que Mustang ? A cela deux réponses, la première est que l’on s’en fout parce que de toutes façons, il est mouru, la deuxième, quand bien même s’il était vivant, il aurait eu 101 ans la semaine dernière, autant vous dire que son moyen de locomotion actuel serait, dans le meilleur des cas, un déambulateur, alors…

La semaine prochaine, après la Mustang je vous parlerai 2cv.

Merci, au revoir et bonne route !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article