Duster VS DBX

18 octobre 2021
Télécharger le podcast

Bonjour, bonjour à toutes et à tous, 

Ah ma droite l’un des leaders de son segment avec 1234 kg, son quatre cylindres de 1 333 cm3 développant jusqu’à 150 cv (oui vous avez bien entendu messieurs-dames, 150 cv !) mais ce n’est pas terminé, il développe également 250 NM de couple, c’est à peine croyable !!! Un coffre qui dis-je un coffre, un gouffre de 445 litres, 5 places, une boite mécanique à 6 rapports c’est-à-dire, deux fois plus qu’avec ma femme en une année, le tout messieurs dames, pas pour 21, pas pour 20, même pas pour 19 000 euros, oui, vous avez bien entendu, pas tout à fait 19 000 euros, à ce prix-là, ce n’est plus une voiture, c’est une affaire et de qui qu’on cause ? Du Dacia Duster bien sûr !

A ma gauche, le challenger du jour, tracté par un V8 d’origine AMG de 550 cv et 700 NM de couple, ce qui n’est pas de trop pour tracter ses 2,2 tonnes, car oui, la prétendante au titre à un gros cul, 5 places comme son concurrent du jour, une boite automatique à 9 rapports autrement dit, c’est trois fois plus qu’avec ma f… un volume de coffre de 632 litres et je vous fais le tout non pas pour 160, pas pour 170, mais pour un peu plus que 185 000 euros soit l’équivalent de 10 Dacia Duster, maintenant, qu’est-ce que vous allez foutre de 10 DUSTER ?

Car vous l’aurez compris, aujourd’hui je vais vous parler de l’Aston Martin DBX !

Alors, évidemment, j’entends déjà deux ou trois grincheux me dire : « Oh ben c’est pas tellement comparable hein ! », ben non, mais au dernier moment, je n’ai pas pu prendre possession de la Suzuki Jimmy que je voulais comparer à la Dacia, alors… plan B, heureusement que Thierry à bien voulu me préter son Aston Martin ! 

N’empêche, ce sont toutes les deux des S.U.V autrement dit des faux 4X4, avec autant d’aptitude au franchissement que Nabila à la compréhension de la physique quantique. Après je ne dis pas qu’il y a pas deux ou trois différences entre les deux modèles, la finition par exemple, oui y en a une qui pousse un peu plus fort que l’autre, alors, ça se joue à rien, puisque l’une met juste le double de temps pour aller de 0 à 100… ça va ! En revanche, on va pas se mentir, y a le snobisme qui joue énormément, franchement, quoi de plus chic que de se garer devant le Ritz avec son Duster et de signifier au voiturier de « faire attention, la dernière fois, vous me l’avez rayé » ? 

Si l’un est low cost, l’autre est too much, évidemment fan d’Aston Martin je ne peux que regarder cette DBX avec circonspection, à un détail près, Aston Martin va financièrement mal (la dessus, la maison de Gaydon a toujours été constante…) et aux vues des résultats de ses petits concurrents que sont les Porsche Cayenne, Bentley Bentayga, Rolls Cullinan etc, force est d’admettre que si l’on veut encore profiter des futurs V8 Vantage, DB 11, 12, 13, 14 et autres Supperleggera la solution passe par ce DBX et la manne financière qu’il est censé apporter. Et après tout, vous ne jouez pas en ligue 1, vous ne rappez pas, vous n’êtes pas non plus un oligarque, alors, vous n’êtes pas obligé d’acheter ce S.U.V. Effectivement on peut aussi se dire qu’à terme, l’image de marque en prend un coup, mais je veux croire que les passionnés et acheteurs de 911 restent indifférents au Cayenne et à tout ce que cela engendre, sauf à la bonne santé et au futur de leur marque préférée. 

La semaine prochaine, comparatif exceptionnel puisque nous opposerons la Lamborghini Urus de Jean Guillaume à ma Dacia… Sandero de fonction. Oui ben c’est la fin de saison et y a plus de crédit. Voilà ! Merci, au revoir et bonne route ! 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article