22/01 - Anne est de sortie

22 janvier 2021
Télécharger le podcast

La casa do Alentejo

Aujourd’hui je souhaite vous faire découvrir un lieu pour le moins étonnant : La casa do Alentejo. Rien que son nom intrigue. Il s’agit en effet d’un lieu qui héberge aujourd’hui un association qui promeut la belle région de l’Alentejo.

Le bâtiment dont je vous parle se trouve dans la rua das portas de santo antao. Il s’agit d’une rue qui jadis permettait de sortir de la vie fortifiée de Lisbonne. Cette rue se trouve au pied de l’église Saint Louis de Français pour ceux qui la connaissent, près du bas de l’avenida da Liberdade. Le palais a d’ailleurs eu plus nom dont celui de Palais Sao Luis, St Louis probablement du fait de sa proximité avec l’église.

Alors pourquoi ce lieu intrigue. Tout d’abord par ce que la façade est sobre, en cherchant bien on trouve un blason, il date quand même du 17eme siècle. Mais surtout si vous y rentrez vous voyager en 3 minutes au Maroc. Vous êtes dans une demeure digne d’un riad de la médina de Marrakech. Alors quand on connaît l’histoire du Portugal et son passé arabe, on se dit : pas étonnant, juste les restes d’un palais arabe, bien caché dans la ville. Et bien non, car ce passé arabe se situe entre le 8ème siècle et le 12ème siècle et le bâtiment date du 17ème siècle.

Et bien en fait bien c’est même après sa construction et au début du 20ème que ce patio néo- mauresque donc a été construit.

Pour la petite histoire j’ai découvert ce lieu il y a 10 ans par une porte dérobée près de l’entrée de l’église de Saint Louis des Français, c’est par cette porte qu’on sort les poubelles, la porte était entrouverte, j’ai vu le patio, je me suis glissée à l’intérieur. J’avais l’impression d’avoir découvert l’Alhambra de Lisbonne. Pas du tout.

Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire de Lisbonne, ce bâtiment est mitoyen avec le palais de l’indépendance qui doit son nom à ce jour de 1640 ou les portugais se sont révoltés pour se débarrasser du joug espagnol. C’est donc au fond du jardin du palais de l’indépendance de l’autre coté du mur du palais de la casa do Alentejo que les complots ont eu lieu. Et la muraille passait entre les deux. Allez faire un tour sur une application satellite, on voit encore l’escalier qui permettait de monter sur la muraille.

Si vous accédez à l’étage supérieur, les surprises se poursuivent puisque vous accédez à un salon décoré en style Louis XVI, une sorte de salle de bal avec une scène. Il s’agit des restes d’une salle de casino des années 1920 le Magestic Club puis le Monumental Club. En déambulant vous trouverez des panneaux d’Azulejos art nouveau de l’artiste Joao Colaço. Une salle de lecture, un restaurant. On est transporté dans des époques différentes au fur et à mesure des pièces.

Bref c’est un lieu à découvrir, l’entrée est libre. Il faut ensuite faire preuve de sourire et de diplomatie, d’un peu de culot aussi pour poursuivre la visite dans les recoin du bâtiment.

L’association organise également des visites guidées du lieu.

geral@casadoalentejo.pt

https://casadoalentejo.pt/

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article