19/03 - Anne est de sortie : les grandes découvertes et les navigateurs portugais

19 mars 2021
Télécharger le podcast

Pour célébrer comme il se doit cette première semaine de déconfinement au compte-goutte, je vous parle des grandes découvertes et des navigateurs portugais. Comme une bouffée d’air frais.

Car ce petit pays entouré de terres espagnoles et d'océan fut un jour un des empires les plus riches et les plus puissants do mundo.

Je vous parle d'un temps lointain puis c'est au 15è siècle que tout a commencé.

Les portugais ont très tôt décidé que la mer était la voie de l'expansion de leur territoire.

Pour être de bons navigateurs il faut savoir construire des bateaux, ce qui veut dire travailler le bois et les cordages, il faut des mathématiciens et des hommes capables de convaincre une fine équipe de tenter l’aventure et une autre fine équipe de la financer.

Ce n'est donc pas une mince affaire. 

La prise de la ville de Ceuta au Maroc en 1415 date le coup d’envoi des conquêtes maritimes portugaises résultat d’un projet débuté plusieurs dizaines d’années avant.

Les portugais ont donc commencé à étendre leur territoire en s’installant sur des îles inoccupées. Avantage conséquent, vous n’avez besoin de déloger personne. Je vous parle donc des îles de madère en 1418, des Açores en 1427 puis du cap vert en 1444.

Ils se sont ensuite intéressés à ce graal que représente la route maritime des Indes. Il faut dire qu'il y avait de belles choses à rapporter et l'idée de les rapporter sur l’eau était loin d'être idiote.

Petit à petit les explorateurs sont descendus le long de la côte ouest africaine en essayant d'aller toujours un peu plus loin avant de revenir raconter les découvertes au roi Joao II lui-même.

Il faut donc rendre hommage à Gil Eanes pour être le premier à avoir dépassé le Cap Bojador. Ce cap est la limite connue à cette époque.

Bartolomeu Dias qui est le premier à dépasser en 1488 le cap des tempêtes qui sera rebaptisé par la suite cap de bonne espérance.

Vasco da Gama recevra lui toute la gloire, éclipsant ces prédécesseurs pour 10 ans plus tard parvenir jusqu'en inde après avoir eu l'idée lumineuse de s'éloigner des côtes africaines pour y rencontrer des courants favorables, c'est ce qu'on a appelé la grande volta. Il signe donc en 1498 sont entre au patrimoine national.

2 ans plus tard Alvares Cabral gagne un nom d’avenue en découvrant les côtes brésiliennes,

Quelques années plus tard Magellan car lui aussi était portugais Fernao de Magalhaes signera mais pour le compte de l’Espagne la première circonvolution.

J’aime rappeler que les portugais sont probablement les premiers européens à avoir mis les pieds sur l'île Maurice.

Les explorateurs portugais ne se sont pas arrêtés en Inde puisqu'ils ont poussé jusqu' en Chine puis au Japon.

En 1542 un portugais au service de l’Espagne atteint les côtes californiennes. 

Dès le début du 16eme siècles les portugais s'installèrent donc des comptoirs de commerces un peu partout, achetèrent, transportèrent, vendirent et devinrent très riches. 

Une époque faste pour l’empire portugais et son souverain qui rayonnent à travers toute l’Europe.

Cette période est  à mon goût passionnante, je vous encourage donc à lire 2 romans sur le sujet: 

  • « L’empire des Indes » écrit par Éric Orsenna 
  • « Magellan » écrit par Stefan Zweig.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article