12/02 - Les églises cachées de la Baixa

12 février 2021
Télécharger le podcast

Connaissez vous les églises de la Baixa ? Avez-vous déjà remarqué qu’il manque la petite place devant, le platane et le ou les cafés ?

Sao Nicolau, Nossa senhora da Vitoria,Santa Maria  Madalena, Sao Julio, Nossa Senhora da Conceiçao velha, Nossa Senhora da Oliveria. Il y a en a beaucoup au km2 mais elles ne sont pas mises en valeur et si on avance d’un pas pressé, on ne les remarque pas.

C’est le choix du marquis de Pombal. En effet toutes ces églises ont été en grande partie détruites par le tremblement de terre de 1755.

Le marquis de Pombal qui a été l’homme de la reconstruction de la Baixa, si bien que l’on parle souvent de la Baixa Pombalina a décidé de ce plan de rue rectiligne, en damier. Il voulait faire de la ville de Lisbonne, une ville moderne, propre, à la pointe de la technologie. Il souhaitait rompre avec cette image moyenâgeuse dont souffrait Lisbonne à l’époque. 

Ce quadrillage et la largeur des artères étaient donc là pour contraster avec le labyrinthe de petites rues étroites et sales.

Les églises qui ont été reconstruites ont donc dû être intégrées dans le plan du quartier. Elles ont d’ailleurs été souvent déplacées à leur reconstruction. Le quartier ne s’est pas construit autour de l’église mais l'église s’est construite dans le quartier.

C’est assez frappant si vous arpentez la rua da Prata, il semble n’y avoir que des immeubles le long de la rue et pourtant l’une de ces façades appartient à l'église Sao Nicolau.

Il faut dire que le Marquis de Pombal était un homme qui avait une soif de pouvoir et d’influence et que à cette époque le clergé et l’église en général étaient un peu trop influent à son gout. Alors donner le moins d’importance possible aux églises n'était pas pour lui déplaire. 

En gros, vous rentrez dans une des nombreuses boutiques de la Baixa et la porte à côté, c'est une église.

L’exemple ultime de cette reconstruction intégrée est l'église de Nossa Senhora da Oliveira. Elle se trouve dans la rua Sao Juliao. Je vous défie de vous poster dans la rua Augusta à l’intersection avec la rua Sao Juliao et de trouver l'église en question. Un petit indice: levez les yeux au ciel. 

L'église se trouve au numéro  140, elle a été non seulement intégrée dans l’alignement des bâtiments de la rue mais elle est même intégrée dans un immeuble. Il existe même au-dessus des étages d’habitations. La légende raconte que personne n’a osé y habiter et que les lieux ne servent que de remise. Entrez dans cette chapelle, vous y serez sûrement seul. Sa décoration est baroque, plusieurs panneaux d’Azulejos de la fameuse Real Fabrica da Louça do Rato y décrivent des scènes de la vie de la vierge.

L’endroit est étonnamment paisible, une fois passée la porte, vous oubliez que vous êtes dans les rues animées de la Baixa.

Un petit coin de tranquillité, bien caché, à l’abri des regards mais avec pignon sur rue!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article