Isabelle Bastos fondatrice de la Petite Ecole française à Cascais

19 novembre 2020
Télécharger le podcast

Isabelle Bastos était institutrice en France, bien calée dans l’Education Nationale jusqu’à ce qu’elle croise le chemin d’Antonio et quitte tout pour venir vivre auprès de celui qui est toujours son mari. Arrivée au Portugal il y a 26 ans, Isabelle commence par apprendre la langue, par faire reconnaître ses diplômes et se relance dans ce métier d’enseignante qui la passionne, mais cette fois côté privé et elle fonde La Petite Ecole Française qui permet aux enfants de 3 à 10 ans au choix d’apprendre le français s’ils ne sont pas francophones, de perfectionner leur français s’ils ont commencé à l’apprendre, et qui permet aux enfants francophones de continuer à apprendre la maitrise de leur langue même s’ils sont scolarisés dans un autre système éducatif. Cela leur permettra en cas de retour dans le système français d’avoir le niveau (niveau validé par des évaluations remises aux parents et reconnues par l’éducation nationale française).

C’est dans les locaux d’une école privée portugaise au centre de Cascais qu’Isabelle exerce et privilégie des méthodes d’enseignements basées sur le jeu, ce qui n’empêchera pas les enfants d’apprendre grammaire et conjugaison, mais consciente du fait que ces cours viennent en plus de leur cursus habituel, Isabelle cherche à développer une motivation et un intérêt venant de l’enfant.

Toutes ces choses la ravissent, elle a toujours manifesté une grande curiosité et une soif d’évolution et d’initiatives dans sa pédagogie difficilement envisageables au sein de l’éducation nationale.

Depuis le confinement et la pandémie, la demande pour des cours à domicile a grandi, c’est pourquoi, Isabelle a dû s’entourer d’un autre professeur qui est en charge de ces enseignements.

Que ce soit les méthodes innovantes et ludiques, ou les tarifs, Isabelle nous livre toutes les clefs de son activité !

https://petite-ecole-francaise.com/

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article